Prix Maurice Payard

MauricePayardW

 

Par son testament olographe daté du 5 mai 1944, Maurice Payard lègue à l’ Académie nationale de Reims une somme d’argent pour la fondation d’un Prix national d’histoire nommé « Prix Maurice Payard ».
Ce legs correspond au souhait de Maurice Payard de maintenir vivante la mémoire de son père archéologue et numismate et d’assurer dans le temps l’entretien de sa tombe au cimetière du nord.
Tous les deux ans, l’Académie décerne son “Grand Prix d’histoire nationale” d’une valeur de 1500 €.
Ce prix couronne “une œuvre d’histoire nationale ou provinciale déjà considérable par son volume et traitant d’un sujet neuf ou mal connu, à l’aide de documents en grande partie inédits”.
L’Académie honore le plus souvent possible un candidat tout en respectant les clauses particulièrement restrictives des conditions d’application de ce legs.

TestMPayardW

Testament olographe de Maurice Payard – 5 mai 1944

Lauréats du Prix Maurice Payard :

1976 – Louis-Marie LOMULLER : « Baron Guillaume Louis Ternaux, première intégration industrielle française »

1980 – Abbé Jean-Christophe DEMART : « Traditions et mystères d’un terroir comtois au XIXe siècle »

1982 – Abbé François MORLOT : « L’abbé Daniel Fontaine, restaurateur de la Société du Coeur de Jésus »

1984 – Chanoine Michel VEISSIERE : « La Réforme catholique à la veille du Concile de Trente »

1988 – Michel LEQUOY : « Maisons et enseignes de Senlis du XIVe au XVIIIe siècle »

1990 – Hervé PINOTEAU : « Notre-Dame de Chartres et de France »

1992 – Jean-Claude VOISIN, Eric AFFOLTER et André BOUVARD : « Atlas des villes de Franche-Comté relatif aux bourgs castraux de la Haute Saône »

1994 – Christian SETTIPANI avec la collaboration de P. KERREBROUCK : « La préhistoire des Capétiens »

2001 – Louis RICHARD : « Les études champenoises »

2005 – Gilles CUGNIER : « Histoire du monastère de Luxeuil des origines à la Révolution à travers ses abbés »

2009 – Abbé Georges DELBOS (MSC-Missionnaires du Sacré-Coeur) : « Marie-Thérèse Noblet , 1889-1930, des Ardennes en Papouasie »

2013 – Édouard de SAINT-PHALLE : « Histoire de la maison de Chastellux du XIe au XXIe siècle »